Rechercher dans ce blog


Adultes et Enfants, tous niveaux, du classique à la variété.

Répertoire à la carte et pédagogie personnalisée.

Cours sur piano à queue Seiler 180.

Apprentissage simultané des bases de solfège et de théorie.


Réalisation d'arrangements sur demande, je suis publiée aux éditions Bourgès, collection Crock'Music.


samedi 28 mars 2020

Chopin et la maladie

Toujours relevé dans "le roman du piano":

Il mesurait 1m70, mais pesait à peine 50 kgs, et paraissait délicat, fragile, transparent. George Sand l'appellera "mon petit" et Mendelssohn le surnomme "Chopinetto". 
Il se sentait souvent blessé, toujours souffrant. "Chopin n'en finit pas de mourir", disait une de ces mauvaises langues de parisiennes, et une autre "il tousse avec tant de charme!". 
Le jour où il tombe réellement malade, une bronchite lors de l'hiver 1838-1839 à Majorque, il écrit avec le cynisme d'un condamné: 
"J'ai pris froid en dépit des 13 degrés de chaleur, des roses, des oranges, des palmiers, des figues et des trois plus célèbres médecins de l'île. L'un disait que j'ai crevé, le deuxièeme que je suis en train de crever, le troisième que je vais crever."
Parmi les tendres surnoms que George Sand invente pour lui, on relève "mon petit souffreteux" et "mon cher cadavre".

vendredi 27 mars 2020

Tetris, jeu culte et sa musique du 19è siècle!

Vous rappelez-vous de ce thème?


Korobeïniki c'est-à-dire « Les Colporteurs », est une chanson russe basée sur un poème du même nom écrit en 1861 par Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov et publiée dans le magazine Sovremennik en 1861. Les korobeïniki étaient des marchands ambulants dans la Russie prérévolutionnaire.
La musique a rapidement acquis le statut de musique du folklore russe. Son auteur est un poète russe réputé.
La musique est connue pour son tempo progressif et s'adapte bien à la danse.
Nintendo l'a sûrement choisie en hommage aux créateurs du jeu qui sont Russes.

jeudi 26 mars 2020

Concurrence

Vers 1830, Mendelssohn raconte sa visite chez des marchands de pianos:

"Il y avait une grande enseigne sur la maison: Manufactures de pianos par Henri Herz-Marchand de mode et nouveautés. Je crus tout d'abord que tout cela ne faisait qu'une seul phrase, sans voir qu'il y avait deux enseignes différentes. J'entrai en bas, me retrouvai à ma grande stupéfaction au milieu des crêpes, des rubans et des dentelles, et demandai à voir les pianos. En haut attendaient de nombreuses jeunes filles à l'air fort studieux. Puis Herz arriva, et reçut ses élèves. Sur ses pianos on peut lire: Médaille d'or, exposition de 1827; cela me fit grande impression. De là je me rendis chez Erard, essayai ses instruments, et vis qu'ils portaient en grosses lettres: Médaille d'or, exposition de 1827. Rentré chez moi, j'ouvris mon propre Pleyel, et je lus bel et bien: Médaille d'or, exposition de 1827...


mercredi 25 mars 2020

Professeur de musique...

Dans "Le naufragé" de Thomas Bernhard, sorti en 2003, trois jeunes pianistes plus que prometteurs - Glenn Gould, le narrateur et son ami Wertheimer - se sont rencontrés autrefois au Mozarteum de Salzbourg pour y suivre un cours donné par Horowitz. Rencontre déterminante au cours de laquelle Glenn Gould fait d'emblée figure de génie triomphant au point de détourner brutalement et définitivement les deux autres de leur carrière de pianiste virtuose.

 On peut y lire cette phrase élogieuse:
"Ils sont et jouent partout, ces professeurs de musique, ils anéantissent des milliers et des milliers d'élèves, comme si le but de leur existence était d'étouffer da,s l'oeuf les talents exceptionnels des jeunes musiciens".


mardi 24 mars 2020

Le roman du Piano, de Dieter Hildebrandt

Ne pouvant pour le moment vous prêter ce très beau livre, je vous en partagerai les prochains jours quelques pages!
Aujourd'hui, marketing d'éditeur!

Plutôt que se faire moine, Antoine Diabelli, pianiste et compositeur amateur, décide de fonder sa propre maison d'édition en 1803. Afin de la faire connaître, il compose une petite valse de 3 lignes et expédie sa trouvaille aux compositeurs et virtuoses autrichiens. L'éditeur s'assure d'un seul coup la collaboration d'un grand nombre de compositeurs, il propose aux amateurs un recueil de musique volumineux et varié, et enfin met à leur disposition "un catalogue alphabétique de tous les noms, tant des célébrités établies que des espoirs les plus prometteurs de notre Epoque".
50 compositeurs y ont donc participé, jusqu'à la parution du 2è volume en 1824!

Ces 50 variations offrent un panorama complet du savoir-faire et de la technique pianistique de cette période.
iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="270" src="https://www.youtube.com/embed/6_vCnoPf-oo?clip=&clipt=EAAYAA%3D%3D" width="480">

Voici quelques noms:
  • Liszt, il a alors 11 ans;
  • Czerny
  • Schubert
  • Hummel
  • Moscheles
  • Kreutzler
  • Wolfgang Amadeus Mozart (le fils!)
  • l'archiduc Rodolphe 
Beethoevn a également été sollicité. Il refusa tout d'abord de participer au projet, prétextant la banalité du thème. Puis il décida de relever le défi, et d'empocher le paiement de la composition... Après 2 ans de travail, il se présente chez l'éditeur avec 33 variations! Diabelli choisit évidemment d'en faire un recueil à part, l'Opus 120.

Ces pièces sont très rarement jouées en concert, certains jugent qu'elle est inexécutable en public!




lundi 23 mars 2020

Grieg et sa grenouille

Edvard Grieg avait un rituel très étrange avant chaque concert. Le compositeur norvégien tenait constamment une figurine de grenouille dans sa poche. Avant chaque concert, Grieg polissait sa petite figurine !

samedi 21 mars 2020

Cluster...

Nous avons malheureusement souvent entendu ce terme récemment, regroupement de malades dans un petit secteur...

Mais le cluster est un terme musical!

Voici la définition de Wikipedia:

Un cluster (mot anglais signifiant « grappe » ou « groupe ») est un ensemble de sons conjoints simultanés formant une « grappe sonore » plus ou moins dense.

Définition

En musique, un cluster, ou grappe de sons voisins, est un agrégat de notes espacées d'un intervalle de seconde, soit des notes conjointes.
Sur un instrument de musique à clavier, le cluster peut être exécuté des doigts, du poing ou du tranchant de la main, du coude ou encore de l'avant-bras. Les clusters ne constituent donc pas un accord classé.



Musiquecontemporaine.info, définit le cluster comme suit:
« Cluster: Bloc de notes, unilatéral ou en grappe, produit en frappant le clavier du piano, avec soit tout l'avant, soit le poing, soit la main déployée, soit le coude, soit une batte en bois (décrit par Henry Cowell en 1930) ; par extension, cluster désigne une technique verticale de composition, utilisée entre autres par Xenakis (style massique) et Penderecki (style tachiste), qui permet la création d’un espace sonore spécifique par contiguïté des sons (agrégation systématique d’un certain nombre de sons immédiatement voisins, les uns par-dessus les autres) et à l'écoute la perception des blocs sonores très denses et très compacts. »
D'après musicologie.org, un cluster se distingue d'un accord de la façon suivante :
« Accord : désigne l'émission simultanée de sons. Certains langages musicaux (harmonie tonale, jazz) classent les accords en les désignant par des chiffres ou des noms. On peut nommer agrégats les accords non classés. Le cluster est l'émission simultanée de toutes les notes comprises dans un ambitus »

Utilisation des clusters

Le premier compositeur à utiliser les clusters de façon récurrente est Leo Ornstein. La technique sera ensuite généralisée par Henry Cowell (Concerto pour piano, 1928). Cependant, on trouve déjà trace de clusters dans la musique plus ancienne. Ainsi par exemple, Jean-Féry Rebel en utilisa dans l'introduction Le Chaos de son œuvre Les Éléments, composée en 1737 puis par Claude Balbastre pour évoquer le son du canon dans une pièce pour clavecin La Canonnade et dans une pièce pour orgue de 1793 variations sur le thème de la Marseillaise où ce son est produit par l'appui de l'avant-bras sur le clavier pour produire simultanément toutes les notes de la gamme de do majeur.
Certains compositeurs tels Maurice Ohana utilisent des clusters précis dits « de couleur » : ils consistent sur un piano en l'agrégat de touches noires ou de touches blanches en fonction de l'effet désiré.

Rechercher dans ce blog

Chopin et la maladie

Toujours relevé dans "le roman du piano": Il mesurait 1m70, mais pesait à peine 50 kgs, et paraissait délicat, fragile, transpar...

Articles les plus consultés